TENDANCE 2005 / Part 1

Dans notre petit monde, tout va très vite. Difficile de dater véritablement telle ou telle production puisque à l’inverse du disque ou du cinéma il n’y a pas de sortie mondiale, les choses partent presque aussi vite qu’elles sont arrivées, le décalage entre Asie et Occident tend à se réduire de plus en plus mais pas tout le temps, les magasins sont approvisionnés de manière différente etc.

KIDROBOT est dans la place.

Il leur aura fallu très peu de temps aux américains de Kidrobot pour se développer de façon assez fulgurante en ouvrant coup sur coup deux magasins cette année (San Francisco et Los Angeles), mais surtout en devenant l’un des plus importants producteurs et créateurs de figurines dites « de designers ».

Certes ils ont pour le moment surtout développé leur standard phare, à savoir le DUNNY, mais ils l’ont fait de très belle manière, sans faute de goût flagrante et en améliorant la qualité au fur et à mesure. La série 2 a encore mieux fonctionné que la 1e du nom et il y a fort à parier que cela ne va pas s’arrêter en si bon chemin.

Alors qu’est ce qui fait leur succès ? Recette simple : un design efficace et pas trop compliqué à produire techniquement, des collabs fraîches et variées (Baseman, DOMA, TILT, KOZIK, DALEK…), un suivi sur leurs trois magasins pour chacune des sorties plus leur indétrônable site internet.

Effectivement cela pourrait n’être qu’une belle leçon de marketing, mais la rareté, la qualité, et l’accessibilité de leurs produits a prouvé au reste du monde qu’il allait falloir désormais compter sur eux, et pas qu’un peu mon neveu.

Hormis leur standard, ils ont également décroché la timbale avec la superbe licence GORILLAZ magnifiquement exploitée pour ce qui restera comme une pierre angulaire de notre culture. 4 figurines totalement dans l’esprit graphique qui nous est cher, des sculptures formidables et au final une production très aboutie et parfaitement maîtrisée. 2 versions de chaque figurine, plus une version blanche de NOODLES qui a définitivement les faveurs du public…à quand une carrière solo ?

gorillaz

Outre les Dunny et les Gorillaz, ils se sont essayés avec plus ou moins de réussite à d’autres projets, nous retiendrons les SMORKIN LABBIT de KOZIK qui sont sortis sous des formes, des tailles, des textures, des couleurs et des aspects différents. Il y eut aussi de nouvelles variantes de la mascotte KIDROBOT toujours en collaboration étroite avec des artistes ce qui permet de revisiter la figurine sans jamais s’en lasser (la dernière version en date est la magnifique TENGU 08 par Damon Soule).

A noter aussi les vinyles SKUMBO de Tristan Eatonou les ICEBOTS de Dalek qui ne resteront pas dans les mémoires.
Mais le plus beau coup en 2005 pour Kidrobot c’est surtout le MUNNY.

Parti d’un constat simple, mais surtout emprunté à TOY2R, le MUNNY est une figurine à customiser fournie avec des accessoires customisables également.

Le lancement en grandes pompes eut lieu début Novembre dans les trois magasins Kidrobot simultanément avec en plus des customs faits par des artistes de tous horizons (même des vedettes du cinéma ou de la chanson !) en vente pour une action de charité.

Quoi de mieux que d’avoir une pièce unique chez soi, surtout dessinée par sa petite sœur ? Le rêve de tout centre aéré, sauf que la on est dans la cour des grands.

Une vision globale mais en conservant une intégrité artistique totale, Kidrobot a fait beaucoup de choses pour les Designer Toys cette année….espérons que cela continue dans cette voie en tout cas.
En tout cas, 2005 fut surtout l’année du CUSTOM.
Et si il y a bien une société qui a œuvré dans ce sens c’est TOY2R.

Raymond Choy, le président de TOY2R, a du l’avoir mauvaise lorsqu’il a vu le concept de Kidrobot, finalement assez proche du sien. En effet, c’est cette année également que TOY2R a lancé les QEE 8 pouces DIY à customiser.

Intéressante idée puisque avant cette opportunité n’était réservée qu’à des artistes triés sur le volet en vue d’un TOY2R WORLD TOUR itinérant avec plein de jolis customs du monde entier à faire découvrir au public. Le tour du monde continuera certainement encore cette année.
Plus de formes disponibles, plus de couleurs également (souvenez vous les MONQEE DIY JR de 5 couleurs), on peut dire que TOY2R a été précurseur sur ce créneau. La variété permet au public de choisir sa forme de prédilection, les matériaux utilisés étant presque identiques…j’ai bien dit presque.

TOY2R n’a pas démérité cette année puisque la production s’est clairement accélérée au fil du temps, proposant notamment moult QEE 2 pouces, séries spéciales, limitées etc.
Le QEE est désormais un peu plus rentré dans les mœurs et les séries 5A, 5B, DESIGN A QEE et USQEE furent du pain béni pour les collectionneurs ou les acheteurs occasionnels. De même la toute fraîche EVIL APE QEE semble vouée à un très bel avenir.

S’acoquinant avec de nouveaux designers, et continuant les collaborations avec ses proches, la façon de faire de TOY2R prouve une volonté d’un travail bien fait même si on peut reprocher un peu de redites parfois.
Mais avec l’aide d’un TOUMA, infatigable japonais issu de la SONIC TEAM puis réorienté vers le toydesign, qui a lui seul a sorti deux séries de KNUCKLE QEE plus les HELLHOUNDS et encore plein d’autres figurines avec d’autres fabricants (BABOO, SNOUT, SKUTTLE, plus d’autres projets « non signés ») ou d’un ROLITO proposant plusieurs ROLITOBOY en collaboration (HAZE XXL, DEVILROBOTS) ou en solo, mais également un superbe NEDZEDen 3 versions fraîchement sorties des usines, TOY2R a fait le bon choix…<br>Les figurines de MCA (EVIL APE) et TYGUN (BANDED BLAZE) sorties en 2005 méritent d’être évoquées car elles bénéficient d’une très belle réalisation, comme quoi TOY2R ne fait pas QUE des QEE.

La plus belle collaboration de cobranding cette année à été celle faute avec DONNA KARAN pour un très convoité set de 4 QEE DKNY (Biskup, Baseman, Kozik et Horvath au charbon, résultat impeccable).
MEDICOM s’est un peu fait désirer cette année, malgré une nette insertion dans le marché américain, le géant culte japonais continue sa progression sans avoir lâché de véritables bombes d’innovation cette année, en dehors des figurines de KAWS dont on reparle dans quelques instants.

L’une des véritables nouveautés a été la présentation d’une nouvelle sous-marque intitulée FABRICK dédiée au mobilier (furniture) et à de multiples possibilités de collaborations avec des artistes sur des objets du mobilier quotidien (linge de maison, canapés, portefeuilles, sacs…). A suivre de près car il y a quelques noms très excitants parmi les artistes conviés (Gauckler, Sweeney, Adapter…) et on annonce Futura comme possible.
Les Be@rbrick et les Kubrick continuent de représenter une part non négligeable dans le milieu de la mini figurine (sans oublier les 400%) et le très impressionnant BWWT (aka Bearbrick World Wide Tour où des Be@rbrick 1000% ont été customisés par une kyrielle d’artistes venus de toute la Terre) se fait désormais attendre de pied ferme dans le vieux continent. Les licences exploitées cette saison ont été encore choisies avec goût puisque hormis la licence de STAR WARS réservée à l’Asie et aux Etats-Unis, nous avons eu droit à de très belles réalisations SEX PISTOLS, GTA3, METAL GEAR SOLID 3.

A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 2 = trois

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>