Amanda Visell a des choses dans son estomac

What the Ephunt ?

Mettons les choses au point immédiatement, Amanda Visell n’est pas une artiste qui a réinventé la culture graphique avec un style de dingue totalement original ou mind-blowing (ça veut dire ‘qui explose la tête’ mais comme c’est un mot américain et que j’aime bien les américains je préfère emprunter cette terminologie, n’en déplaise à nos lecteurs canadiens). Sa façon à elle de peindre des saynètes fantastiques où les cauchemars de notre tendre enfance prennent vie, son toucher sensible et efficace, le minimalisme de certaines situations fait définitivement abeille. Oui c’est plus mignon qu’une mouche une abeille, même si c’est plus dangereux.

Gator

Ballbot Design

Quand je vois les œuvres de Miss Visell, je ne peux m’empêcher de penser à Monsters Inc. (Monstres et Cie) qui, outre le fait qu’il s’agisse de mon Pixar préféré, est également un film aux influences riches et fouillées.

Les travaux de recherche compilés dans le très très, très très recommandable livre The Art of Monsters Inc. (Chronicle Books) sont plus parlants qu’un long discours sur l’animation et les cartoon des années 40-50.

The Art of Monsters Inc.

On pourrait croire qu’elle copiait sur Tim Biskup à l’école d’art, que ses parents l’ont cloîtrée devant les K7 des vieux Walt Disney sans la nourrir pendant des semaines, ou qu’elle a bu trop de cocktails avec Shag et la Panthère rose pendant ses années Fac, mais son univers a quelque chose d’autre, de très personnel, d’unique.

Amanda Visell

Un éléphant, un monstre, un autre éléphant, un enfant, du bleu, des objets coincés dans des tableaux, des animaux coincés dans d’autres animaux, un poulpe, une jeune fille recroquevillée sur elle-même coincée dans un cadre, un enfant dans un éléphant, quelques robots, voici la liste globale des personnages habitant ses tableaux.

CavemanRobot babysitter

Des aplats fragiles apprivoisés avec des camaïeux maîtrisés mettant parfaitement en exergue des personnages en premier plan tantôt rigolard et satisfaits, tantôt déboussolés et apeurés, parfois inquiêts, souvent sereins et repus.

Bien lui en a pris (et sans doute sous l’influence de ses amis artistes californiens), Amanda commence à transposer son univers en 3 dimensions et en commençant de manière artisanale, sans précipiter les choses.

Ses pièces en bois sont tellement touchantes qu’on a envie de toucher du bois pour espérer que ses futures créations soient aussi sensibles et imparfaites. (facile le coup de toucher/touchante bois/bois quand même, soyez indulgents quoi c’est le début).

American WerewolfCorneliusROBOT ATE BABIES

Quelques pièces uniques ont été distillés au gré des expositions solos ou collectives auxquelles elle a pu participer ces derniers mois (American Werewolf, Cornelius), mais l’annonce d’une nouvelle série de 25 pièces faites à la main disponibles pour le SDCC (à l’instar de Dragon Scout, même nombre de pièces + une print) nous réjouissait encore plus que l’idée d’une Caïpirinha glacée au bord d’une piscine tiède.

Dragon Scout

EPHUNT

Dans quelques heures, quelques heureux fadas californiens pourront mettre la main sur l’un des 25 EPHUNT, ces éléphants gourmands à l’estomac bien accueillant.

Pour les moins californiens, nous découvrirons le prototype peint de sa première figurine vinyle dans la droite lignée de ses EPHUNT qu'elle sortira avec les joyeux et toujours plus ambitieux MUNKY KING. Sur le papier cela s'annonce délicat avec un rendu bois plus que souhaité et un style de peinture particulier peu encore utilisé dans le vinyl. Le moment le plus insupportable commence : l’attente.

Ephunt vinyl

 

La figurine qu’elle a dessinée pour Vivisect Playset Toy s’annonce également comme la figurine la plus réussie de toute la série. Il faudra désormais compter sur elle à l’avenir, rejoignant les artistes pop les plus remarqués de la côte ouest des galleries hype à savoir Luke Chueh, Joe Ledbetter ou Greg Craola Simkins. Le sillon s’agrandit et tant mieux si la petite Amanda en profite, car elle a du talent.

Vivisect

Sa première grosse expo solo remarquée eut lieu en début d’année à la Gallery1988 (Switcharoo) et à la rentrée sortira son premier ouvrage : Popping through Pictures chez Baby Tattoo Books.

Popping through pictures

Plus d’infos sur Amanda Visell, son univers charmant et plein d'humour:

Une interview video

Son site

Son blog

9 commentaires

http://images.vinylpulse.com/vp_pics/sdcc_07/flash/flash_18/DSCN6510_b.jpg

DEFINITIVEMENT

No author 28 mars 2022

Je ne remercierai jamais assez Luffy pour m’avoir fait découvrir cette Melle Visell :)

Comme AltS j’adore ce dragon mais préfère tout de même dans sa scène où il mange des glaces avec des enfants.

Cette Visell a quelque chose dans le ventre !

No author 28 mars 2022

Une des belles découvertes de l’année.
En Amanda je crois à mort.
Je crois que j’ai rêvé de l’éléphant cette nuit d’ailleurs.
Regardez les nouvelles photos du Vivisect c’est impressionant cette série ça va trancher.

No author 28 mars 2022

ouais moi ça à tendance à me laisser un chouilla frisquet

No author 28 mars 2022

Les pièces en bois sont immenses ! Le Cornélius est un de mes préférés avec le Dragon Scout. Amada Visell est une grande !

No author 28 mars 2022

La figurine prevue chez Vivisect Playset Toy m’inspire au dela du raisonnable … pour moi c’est la grande decouverte US de ces derniers mois cette miss Visell …

No author 28 mars 2022

je crains le pire pour la passage au plastique par contre. J’ai peur d’une déception égale à celle lors de la découverte d’un certain Qee de la dernière série oxop…

No author 28 mars 2022

Je vois a quoi tu fais allusion, mais on peut peut etre esperer mieux qu’un qee 2", non ???

No author 28 mars 2022

Je n’aime pas tout dans le travail de cette demoiselle, mais il faut bien avouer qu’il y a quand même un truc, un putain de truc même !!!
Le dragon mangeur de scout est pour moi une turie sans nom !
Et le projet de toy pour Vivisect Playset Toy s’annonce tellement bien…

A suivre donc !

No author 28 mars 2022
Ecrire un commentaire