RAINBOWSAURUS by BWANA SPOONS

Rainbowsaurus Voila un petit moment que nous suivons de près les pérégrinations de Bwana Spoons dans l'univers du toy en étant un peu plus ébahi à chaque nouvelle sortie ou tentative de "colorway" originale et inhabituelle. Ses précédentes réalisations en ont largement fait les frais, notamment sa paisible baleine fétiche, le Killer, qu'il a peint à la main de nombreuses façons, parfois déconcertantes, souvent incroyables. Lors de l'évènement américain (VINYL TOY NETWORK) qui s'est déroulé le week-end dernier à Pasadena, les visiteurs ont pu découvrir le prototype d'une nouvelle créature sortie de l'esprit animalo-poétique de l'artiste de Portland.  Tiré de la peinture que vous pouvez apprécier ci-dessus, Rainbowsaurus se présente comme une véritable réussite à en croire les images du proto que vous pourrez découvrir un peu plus bas dans le message. Une douceur pour les yeux avec cette épine dorsale en arc-en ciel, cette charmante frimousse malgré de longues dents acérées et de mignons petits oiseaux sur le corps qui ne sont pas sans rappeller les pious pious que l'on a pu trouver avec les Rolitoboy. Déja des milliers de possibilités nous traversent l'esprit quand on pense aux couleurs magiques que l'on va pouvoir apprécier sur le corps de cet adorable dinosaure champêtre. Là où l'on a pu surtout voir des dinos enervés et agressifs, celui-ci semble aussi inoffensif, guilleret et amical qu'un membre des FARC après une injection sous-cutanée de tranquillisants pour éléphants. Après la baleine (Killer), le crocodile (Edward the Gator), la chauve-souris (Steven the Bat) , voici donc venir un animal ancestral et disparu revisité de la plus manière qui soit pour nous, c'est à dire en figurine. Une seule question reste en suspens : Résine ou vinyle ? Rainbowsaurus proto Rainbowsaurus proto 2 Rainbowsaurus proto 3 Figurine sculptée par Julie B de Pretty in Plastic A sortir chez Switcheroo en 2008. Source : Vinylpulse

2 commentaires

Trop fou !!! J’espère que la mise en couleur tiendra la route par contre, on peut vite passer du top au flop sur un support aussi dingue…

No author 28 mars 2022

Bon j’ai fini par apprécier le croco, et celui là, je le trouve sublime… Quoique, je crois que je préfère carrément ses peintures, qui déboitent gentiment.

No author 28 mars 2022
Ecrire un commentaire