Blog

Retour
Banksy, Obey, Mu Pan, Fluctuart, Paris à l'heure Street Art
28 juin
ART
Banksy, Obey, Mu Pan, Fluctuart, Paris à l'heure Street Art

L'été est placé sous le signe du Street Art avec des expositions éclectiques dans des lieux qui deviendront des incontournables.

The World of Banksy, expérience immersive à faire jusqu'au 31 juillet à l'Espace Lafayette-Drouot. Enigmatique, tel est l'adjectif qui caractérise le mieux Banksy. Street artiste ayant explosé dans les 90's, Banksy fait régulièrement parler de lui pour ses performances surprenantes. Rappelez-vous en octobre 2018, "Love is in the bin" s'autodétruisait lors d'une vente aux enchères... Particulièrement sensible aux réflexions sur l'art, sa marchandisation et ses messages, Banksy fait toujours mouche. Cette exposition, qui a été montée sans la participation du street artiste, est l'une des étapes artistiques de l'été grâce à la participation de graffeurs du monde entier venus reproduire les plus célèbres fresques de l'artiste anglais. Entre reproductions à échelle réelle, oeuvres issues de collections privées et fonds sonores, nul doute que l'immersion est totale.

Shepard Fairey, connu sous le pseudo Obey, a fait sensation la semaine dernière à Paris pour inaugurer la rétrospective imaginée par la Galerie Itinerrance. "Facing The Giant : 3 decades of dissent" retrace 3 décennies de création durant lesquelles Obey a expérimenté plusieurs médiums artistiques. Si on l'a connu par la pose de stickers avec ses autoportraits intitulés "André the Giant Has a Posse", sous forme de pochoirs, Shepard Fairey s'est imposé comme muraliste, illustrateur et spécialiste en sérigraphie. Inimitable, le style d'Obey a connu un grand succès et s'est imposé dans la culture pop. Pochettes d'albums, affiches de film ou campagnes présidentielles, on le retrouve partout. Visible jusqu'au 27 juillet à la Galerie Itinerrance, "Facing the Giant : 3 Decades of dissent" a en plu le mérite d'être gratuite !

Fluctuart, premier centre d'art urbain flottant au monde n'est pas sans rappeler la devise parisienne "Fluctuart Nec Mergitur". Véritable ode à l'art urbain sous toutes ses formes, ce musée inédit mêle lifestyle et expérience muséale. Fruit de l'appel à projets de la Mairie de Paris nommé "Réinventer la Seine", Fluctuart ouvrira ses portes le 4 juillet prochain après 4 ans de travaux. Et côté artistes il y a de quoi avoir le sourire aux lèvres : Shepard Fairey aka Obey, Futura 2000, Invader ou encore Swoon à qui Fluctuart confie la première expo itinérante. Il est évident que les 1000m2 de ce nouveau lieu artistique modulable et caméléon ont de quoi séduire. Impatients on l'est et pour cause ce lieu est en plus gratuit.

Pour sa 3 ème exposition au sein de la Galerie LJ, l'artiste chinois-américain Mu Pan dont le style mêle des références à l'histoire du Japon et de la Chine à celles de la pop culture. Mash-up historique et esthétique, le travail de Mu Pan s'articule autour d'une narration qu'il enrichit de son regard critique sur la société. Inspiré par "1001 statues de la déesse bouddhique Kannon au temple Sanjūsangen-dō à Kyoto au Japon", Mu Pan livre son interprétation sur des panneaux de bois qui semblent prendre vie. Couleurs, mouvement et tradition(s) s'entrechoquent dans ces fresques puissantes qui sont à découvrir le 29 juin prochain à la Galerie LJ.

crédits : Shepard Fairey/ Galerie Itinerrance / Fluctuart/ Banksy 

Les produits associés