Blog

Retour
C'est l'histoire d'un mech
16 févr.
ARTOYZ
C'est l'histoire d'un mech

"Mecha" est un terme désignant un univers de science-fiction dans lequel sont mis en scène des personnages utilisant ou étant des armures robotisés. Par abus de langage, Mecha restera le terme pour designer lesdites armures. Depuis presque 70 ans, ces robots peuplent la pop-culture et il est parfois compliqué de s’y retrouver parmi la multitude de mouvances et évolutions. Heureusement, le petit guide ci-dessous devrait vous permettre d’y voir un peu plus clair.

Mon Mecha moi il me parle d’aventures


On peut dater la première apparition du genre mécha à 1952 et la création d’Astro Boy par Osamu Tezuka. Si le sujet vous intéresse, nous avons déjà consacré un long article à ce petit robot.
Il faudra attendre 1956 et Tetsujin 28-gō pour voir apparaître un robot géant, robot piloté par un jeune garçon, Shotaro Kaneda, qui va l’utiliser pour lutter contre la criminalité.

La révolution suivante arrivera en 1972 avec Mazinger Z qui eu l’ingénieuse idée de proposer un robot géant piloté de l’intérieur. De ce fait, la personnalisation du robot est évidente puisqu’il est en symbiose avec son pilote, pilote qui est directement dans l’action et emmenant le spectateur avec lui.

Durant les 70’s plusieurs séries vont continuer cette idée que ce soit Grat Mazinger ou plus connue chez nous, Goldorak.
On appellera rétrospectivement cette mouvance « super robots » ou « robotto anime » et on y trouvera plusieurs traits communs comme une obsession pour la science et la technologie ou encore des héros présentant les valeurs du pays.

Zola et les robots


En 1979, coup de tonnerre avec la sortie de Mobile Suit Gundam. Yoshiyuki Tomino y met en scène une guerre entre des Terriens et des colons spatiaux. Si de ce pitch, rien se semble nouveau, c’est dans la représentation du robot qu’une petite révolution se met en place. Dans les exemples précédents, le robot est un compagnon/une arme qui marche de façon magique sans trop se soucier des divers principe qui régissent notre monde réel. Dans Mobile Suit Gundam, les robots sont des produits industriels utilisés pour la guerre. Tanks des temps modernes, ils sont traités avec un sens du détail inouï pour l’époque et surtout, ils sont loin d’être invulnérables.
Souvent cassés ou abîmés, ils sont au cœur d’un récit plus réaliste, évitant au maximum le manichéisme. Forte d’une vingtaine de séries, la série entraînera dans son sillage plusieurs œuvres de real robots, Macross, Patlabor, mais aussi l’avènement des maquettes à construire sois même comme les Gunpla.

L’Évangile selon Hideaki Anno


Il y a eu un ancien testament avec les Super robots, un Nouveau Testament avec les Real robots, et un super nouveau testament ultimate édition en 1995 avec Neon Genesis Evangelion.
La série va mélanger ces deux sous-genres pour les faire cohabiter. Faisant la part belle à l’introspection des personnages, la série deviendra instantanément un classique malgré deux épisodes finaux un brin controversé. De ce final, naîtra un film conclusif The End of Evangelion en 1997 qui proposera une version alternative de la conclusion originale.

Mech elle est ou ma caisse?

Au cinéma, le mecha a eu droit à une place de choix dans plusieurs films marquant, que ce soient les exosquelettes d'Aliens ou Avatar, l’APU des deux derniers Matrix, MechGodzilla ou plus simplement les TB-TT et TR-TT de Star Wars.

Dans le vaste univers du jeu vidéo, il en va de même avec les vieux Mechwarrior, le plus récent Hawken, Metal Gear Solid et ces robots dantesques, Zone of the enders pour rester chez Kojima ou encore le personnage de D.Va dans l’Overwatch de Blizzard.

N’oublions pas aussi la série de jeu Super Robot Wars qui mélange plusieurs personnages d’anime !

Ces articles peuvent t'intéresser
Les produits associés