L'histoire des Sneakers

Le terme "Sneaker" vient du verbe anglais to sneak, signifiant “se déplacer silencieusement”. Cette prouesse est rendue possible grâce aux semelles en caoutchouc ! 
 
 
 
Le caoutchouc a été découvert au XVe siècle, il fut appliqué bien plus tard au procédé de conception des chaussures. Il faudra attendre 1839 pour que Charles Goodyear mette au point la vulcanisation du caoutchouc. Il s'agit du processus par lequel le caoutchouc vulcanisé est obtenu. Le but étant de parvenir à une réaction chimique en ajoutant du soufre (et d’autres éléments) au caoutchouc naturel. Il est ensuite chauffé à environ 120º pendant un temps déterminé. La matière devient flexible et résistante à l'eau !
 
 
Au début du XXe siècle, différentes marques se sont lancées dans la conception de chaussures utilisant du caoutchouc. On pense premièrement à United States Rubber Company qui fabrique dès 1916 la toute première basket avec une semelle souple en caoutchouc. Elle est baptisée la “Keds”. 
 
La marque n'est tout de même pas seule sur le marché et c'est alors Converse qui va suivre ce mouvement. Dès 1917, la marque Américaine fabrique des baskets avec une semelle entièrement réalisée en caoutchouc, avec la célèbre partie montante qui fait sa renommée aujourd'hui !

 

À l'origine, les sneakers ont été conçues pour faire du sport, mais au fil du temps, elles sont devenues des chaussures de tous les jours. Elles évoluent désormais très rapidement et utilisent des technologies de pointe !
 

 Moins de 8 ans après la création de la Keds, les frères Allemands Rudolf et Adolf (« Adi ») Dassler rejoignent la compétition en concevant des chaussures pour les athlètes depuis la buanderie de leur mère. Alors qu'elles étaient destinées à l’activité sportive, les baskets commencent à gagner du terrain et son également portées pour le style.

Le succès de Jesse Owen qui remporte quatre médailles d’or en portant des chaussures conçues par les Dassler marque un tournant dans leur histoire. Bien qu'ils se séparent en 1947, la décision est similaire pour les deux frères et chacun devient à la tête de deux géants de la basket. Adolf crée alors adidas, tandis que Rudolf lance la marque Puma.
 
 
Dès le début des années 1950, l'Amérique lance une nouvelle mode avec l'apparition du fameux duo jean et baskets ! Cette combinaison est populaire chez les stars de l'époque, ce qui accélère sa démocratisation. C'est ainsi que l'on retrouve par exemple Marilyn Monroe, s'affichant fièrement avec des baskets aux pieds.
 
 
En plus d'un style nouveau et dans l'ère du temps, les baskets permettent de d'afficher son caractère rebelle, décalé par rapport aux normes de la société. Elles s'affichent alors comme un symbole de contestation contre la ségrégation, avec notamment la Puma Suede deviendra l’emblème de cette bataille contre les inégalités raciales.
 
Lors des JO de Mexico en 1968, Tommie Smith pulvérise le record du monde du 200 mètres, en devenant par la même occasion, le premier homme à faire un temps inférieur à 20 secondes sur cette distance. Il monte sur le podium en chaussettes et gant noir, le poing levé et sa paire de Puma posé à côté de lui. Cette action, soutenant la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis, lui valut une exclusion à vie de la compétition.
 
 
En 1963, Bill Bowerman entraîneur d'athlétisme au sein de l'université de l'Oregon, et Philipp Knight, étudiant en comptabilité et coureur de demi-fond, se lancent dans l'importation de chaussures d'athlétisme provenant du Japon. Ces dernières sont revendus moins cher qu'ailleurs et l'affaire commence à prendre au fil des années. Ils montent alors une société peu de temps après et se spécialisent sur le modèle Tiger. L'entreprise sera alors renomée Nike et connaît un réel développement en 1971. Le nom de la marque rend hommage à la déesse de la victoire dans la mythologie grecque, et les chaussures veulent contribuer à améliorer les performances athlétiques.
 
 
Bien que très populaires pour leurs designs de plus en plus développés, les sneakers ont une place bien ancrée dans le sport. On découvre alors une rivalité Adidas / Puma dans le monde du basketball, combat remporté par la marque aux 3 bandes. À cette époque, 75% des joueurs de la NBA portent des baskets Adidas. Finalement, Nike met tout le monde d’accord avec le lancement en 1982 de sa mythique Air Force 1.
 
 
C'est en 1985 que le lancement du partenariat avec Michael Jordan voit le jour. C'est la naissance des "Air Jordan".
En cette même année, la Dunk fait son apparition. Également destinée à la pratique du Basketball, elle n'a pas connu le succès escompté et se retrouve dans l'ombre de la Jordan 1. Les années 1990-2000 ont été le grand tournant du modèle qui s’est peu à peu éloigné de son domaine de prédilection pour se retrouver aux pieds des Skaters. 
 
 
Pendant la même période apparaissent les Freestyles de Reebok, qui développe des baskets spécifiquement destinées aux femmes. 
 
Tout est alors affaire de technologie. Nike a frappé fort avec sa technologie Air et le recrutement de Tinker Hatfield en tant que designer. Il a permis à la marque de redorer son image dans le domaine du running avec la Air max 1 en 1987 et la Air max 90 en 1990. Ce dernier est également à l'origine de la fenêtre sur la semelle, rendant la bulle d'air plus visible.
 
 
La concurrence est rude, on retrouve alors Reebok qui lance en 1989 une semelle composée d’air, nommée la Reebok Pump. Chez Puma, c'est la Trinomic sortie en 1989. Enfin, il faudra attendre 2013 pour qu'Adidas mette au point la technologie Boost, puis 4D plus récemment.
 
 
Au-delà des courts et des terrains, les baskets s’imposent dans la rue. Piliers de la culture hip-hop en plein essor, on les admire aux pieds de tous ses héros, LL Cool J ou Grandmaster Flash. On pense également aux modèles qu’Adidas a créés avec la superstar du hip-hop US, le groupe Run DMC ! 
 
 
Cette esthétique sportswear née des communautés afro-américaines dans les villes de la côte est des États-Unis n’a rien perdu de sa vigueur aujourd’hui, comme le prouvent les collaborations de Jay Z avec Reebok en 2003 et le grand succès de la Yeezy, conçue par Kanye West pour adidas .
 
 
En plus de la musique, on retrouve également les sneakers sur le grand écran. On pense à UmaThurman dans Kill Bill et sa fameuse "Tai-chi" jaune pétante. Sans oublier bien sûr Do the Right Thing de Spike Lee, avec la Jordan 4. C'est la première paire à coûter plus de 100 dollars, surnommée la Rolls des chaussures de sport à l'époque ! Enfin, les Air Mag de Retour vers le Futur sont tout simplement iconiques et ont marqué tout une génération.
 
 
Dans les années 80 et 90, les marques sont devenues de plus en plus populaires, les chiffres de vente ont augmenté et les sneakers ont répondu aux goûts du public. La concurrence entre les entreprises est devenue plus intense. L'accent a été mis sur le marketing et d'énormes budgets ont été consacrés pour se différencier des autres fabricants. Des collaborations avec des stars du sport ou d'autres célébrités ont permis de commercialiser les sneakers en tant qu’accessoire de monde indispensable. On pense notamment à Virgil Abloh et sa collection "The Ten" ou Travis Scott et ses Jordan 1, Dunks, Air Max...
 
 
La planète succombe aux sneakers, mais le monde du luxe n’est pas en reste. Les plus grandes marques de luxe vont toutes rapidement proposer des paires de baskets. C’est à cette période qu’apparaissent la Walk’n Dior, la Run Away signée Louis Vuitton ou encore la Rhyton de chez Gucci. Mieux encore, ces marques lancent des collaborations avec les grands équipementiers, c’est le cas par exemple de Puma & Balmain, d’Adidas & Prada et de Nike & Louis Vuitton.
 
 
L’industrie de la basket est désormais une industrie de taille. Le marché mondial atteint les 91 milliards de dollars en 2021. En 2021, le marché s'élevait à 75 milliards de dollars. Sans prendre en compte les chaussons, les tongs et les chaussures spécifiques à une activité sportive, une paire de chaussures sur deux vendue dans le monde est une paire de sneakers.
 
Passons maintenant au plus intéressant, la découverte de nos produits portant sur le thème des Sneakers. Il y en a pour tous les goûts et ce sont les livres qui ouvrent le bal !
 

Sneaker Freaker

 

Soled Out

Collab - Sneakers x Culture

 

Not Just Sneakers

 

 

Future Now

 

 

The Adidas Archive

 

 

From Soul to Sole

 

 

Sneakers

 

 

Sneakers Unboxed

 

Les figurines ont également un lien très fort avec la Sneaker et sa culture.  Désormais victimes de leurs succès, voici deux toys signés Medicom Toy qui ont tout de même leurs places dans cet article. On retrouve ici une collaboration avec le shop Japonais Atmos, crée par Hommyo Hidefumi. Importateur de paires OG de la marque au Swoosh au Japon, Hommyo s’allie rapidement avec Nike CO.JP pour créer des modèles exclusifs qui seront revendus dans son pays. 

Il est à l'origine de deux coloris iconiques du Sneaker Game : "Animal" (2007) et "Elephant" (2007), présents sur la célèbre Air Max 1. Ces deux coloris connaîtront des rééditions, en 2017 pour le "Elephant" et en 2018 pour le pack "Animal 2.0".

 

 

 

 Passons désormais à la création de Superplastic, nommée "Shudog". On retrouve ici la figurine portant fièrement le coloris "Cement", avec de nombreux détails rendant hommage à la célèbre paire de sneakers. Il est accompagné d'une boite similaire à celles de vos plus belles paires !

Superplastic Shudog

 

 Retrouvez ici tout l'univers Sneakers, disponible sur notre site Artoyz.com

SNEAKERS

Ecrire un commentaire