Blog

Retour
Mickey Mouse : Un voyage à travers le temps
05 janv.
ARTOYZ
Mickey Mouse : Un voyage à travers le temps

Oswald le lapin chanceux est le premier personnage créé par Walt Disney en collaboration avec Universal en 1927. Suite à une brouille entre les deux studios, le personnage devient la propriété d’Universal et Walt doit créer une nouvelle mascotte pour son studio. Il décide alors de créer Mortimer Mouse, une souris qui deviendra, sous l’impulsion de sa femme qui n’aimait pas le prénom, Mickey Mouse.
Souris anthropomorphique célèbre pour sa voix de fausset (doublage réalisé dans un premier temps par Walt Disney lui-même) et sa composition en 3 cercles, elle apparaît pour la première fois sur les écrans le 15 mai 1928 dans « Plane Crazy » (et signe sa première rencontre avec Minnie) puis revient quelques mois plus tard dans « Mickey Gaucho ».Plane Crazy (1928)
On établit cependant la véritable naissance de Mickey Mouse au 18 novembre 1928, date de sortie de « Steamboat Willie ». Initialement muet, il est le premier film du studio (et le deuxième dessin animé de l’histoire du cinéma) à avoir bénéficié d’une bande sonore synchronisée dès sa sortie.
Dès 1933, Mickey Mouse Magazine paraît aux États unis, rapidement imité dans nos vertes contrées par le journal de Mickey. Deux ans plus tard, en 1935, « La Fanfare » arrive sur les écrans et est le premier film de la série Mickey Mouse à utiliser le Technicolor (un principe de colorisation de l’image). Mickey y est chef d’orchestre et le film subjugue la critique, et même le directeur de l’orchestre philharmonique de New York.Les apparitions de Mickey se multiplient et il est tour à tour Magicien, Monsieur Loyal, Robin des bois, et même tailleur à l’époque médiévale.
Après une longue période de flottement au cinéma (remplacé par la télévision et la bande dessinée) qui court jusqu’aux années 80, « Le Noël de Mickey » fait figure de renaissance avec le retour de nombreux personnages absents pendant trop longtemps du grand écran. De 1983, ce film coïncide au lancement de Disney Channel, mais aussi au premier jeu vidéo Mickey sur Atari 2600.
Opposé à Bugs Bunny depuis des décennies, ils vont se croiser le temps du Roger Rabbit de Robert Zemeckis en 1988. Dès la fin des années 90, Mickey est sur tous les supports, en vidéo ( « Mickey, il était une fois noël », sa suite ou encore "Mickey, Donald, Dingo : les Trois Mousquetaires"), en série (Mickey Mania, Tous en boîte, la maison de Mickey), en jeux vidéo (Kingdom hearts, Epic Mickey), dans une parodie de Batman (Mickey Mouse Mystery Magazine) etc.
Plus récemment, et sous l’impulsion de Glénat, plusieurs auteurs français ( Loisel, Cosey Tébo, Trondheim, etc.) livrent leurs versions du personnage, tantôt en hommage au parcours exceptionnel du rongeur, tantôt en le démystifiant totalement.
Disney de son coté a fait appel à Paul Rusddish, fidèle bras droit de Gendy Tartakovsky, pour réinventer le personnage sous la forme d’une série animée délirante qui le fait revenir en animation traditionnelle, technique auquel il n’avait plus eu droit depuis 1995.

Il serait criminel de se quitter ici sans vous avoir parlé de certains de nos jouets design. Commençons par Leblon Delienne qui propose depuis plusieurs années maintenant une vaste sélection de Mickey/Minnie avec différents gabarits, différentes couleurs, différents prix, mais toujours un amour indéfectible pour le personnage.


Continuons avec le travail de PoOL qui propose un Mickey aussi punk qu'affaibli avec son bandana noué, son pantalon haut et son regard lunaire.

De son coté, Jason Freeny emprunte le corps de Mickey, ses pieds, ses jambes, son bassin et ses deux boutons iconiques pour en proposer une version explosive où une mèche remplace le visage de la souris.

Si le nom Brian Donnelly ne vous dit peut-être pas grand-chose, peut être le connaissez vous par son nom d’artiste : Kaws. Son « Companion » qu'il représente depuis 1999 a le corps de Mickey, mais avec une tête de pirate aux yeux en XX. L’artiste ira même plus loin en se représentant lui-même avec sa création dans la même posture que la célébrissime statue de Walt Disney et Mickey au Disney World de Floride.


Pour finir, difficile d'oublier la récente (et sublime) pièce de Daniel Arsham qui est un vibrant hommage au court métrage " Les revenants solitaires" de 1937.

Tout ceci n’est bien sure qu’un bref résumé de la carrière de Mickey Mouse, il y aurait beaucoup à dire sur ses retrouvailles avec Oswald le lapin chanceux, son refus de tomber dans le domaine public, ou le fait qu’il soit devenu l’icône même de l’Amérique avec tout ce que cela comporte de rêves et de désillusions.

Libre à vous maintenant de vous plonger plus en profondeur dans l’histoire de la souris la plus célèbre du monde.

Les produits associés
  • Indisponible
    Mickey Mouse UDF - Grunge Rock
    MEDICOM TOY
    Hauteur : 7.5 cm
    14,90 €
    Ajouter au panier

    Medicom nous propose aujourd'hui de nouvelles déclinaisons de la plus célèbre des souris, j'ai nommé Mickey Mouse, pour des figurines de la...

  • Indisponible
    100% Bearbrick Mickey Mouse BWWT2
    MEDICOM TOY
    Hauteur : 7 cm
    25,00 €
    Ajouter au panier

    Voici les produits Medicom issus de l'expo Bearbrick World Wide Tour 2 qui fut visible au Japon (Parco / Tokyo) en décembre 2011. Au programme des...

  • Indisponible
    Mickey Mouse UDF - Fantasia
    MEDICOM TOY
    Hauteur : 7.5 cm
    15,00 €
    Ajouter au panier

    Medicom nous propose aujourd'hui de nouvelles déclinaisons de la plus célèbre des souris, j'ai nommé Mickey Mouse, pour des figurines de la...

  • Mickey Mouse VCD - Grunge Rock
    MEDICOM TOY
    Hauteur : 15 cm
    Univers : Mickey Mouse
    65,00 €