[TOP 2009] 6 - Ron English

Un autre choix parfaitement assumé et qui correspond tout à fait à l'idée qu'on se fait d'un certain mash-up de pop culture en vinyle. Si Kaws à un train d'avance (pas le RER D en tout cas BAM), Ron English fait figure d'outsider, malgré le fait qu'il ait deux fois l'age du jeunot (il a quel age Brian au fait ?). Grin est sorti au milieu de l'année, Lucy Exposed en fin d'année et Supersize Me en various variantes disséminées dans les quarters. De belles réalisations, fidèles aux peintures du garçon qui exerce depuis un certain temps et qu'on aimerait à l'occasion découvrir dans une galerie française (ou européenne pourquoi pas) afin de voir si la portée du message de celui-ci est aussi bien perçue que de l'autre coté de l'Atlantique. Car il est vrai que c'est toujours assez délicat de juger d'une peinture sans la voir, par contre les réactions quand au message sont assez unanimes et flatteuses. Malgré tout il conserve un petit coté old-school qui peut faire frissonner certains avec des réalisations plus vraies que natures parfois douteuses et parfois datées. Toujours est-il que d'avoir sorti au moins 3 vinyles racées et propres lui permettent de figurer en bonne place dans ce top 2009 qui sera fini sans doute vers 2012, la veille de la fin du monde.
Leave a comment